Author Topic: Un article intéressant sur un hussard(?) dur à cuire !  (Read 184 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Offline Cara

  • French Language Moderator
  • Board Moderator
  • **
  • Posts: 3707
  • Former IVe_AdC
    • View Profile
    • TFD
  • Side: Union
Un article intéressant sur un hussard(?) dur à cuire !
« on: February 06, 2019, 02:22:40 pm »


Pour ceux que l'histoire et l'archéologie intéressent :

Article en anglais sur l'ostéoarchéologie d'un cavalier blessé pendant la campagne de Russie.

https://www.forbes.com/sites/kristinakillgrove/2018/12/28/this-napoleonic-soldier-survived-for-two-months-with-horrific-facial-wound-following-1812-battle/?fbclid=IwAR1yMBO0K5JtahbX8fGnzVk45E3T_sFSCbk8V33uAq0I0EHz5W1CihJi4ss#24b5bfb614fc

Pour les non-anglophones j'ai rédigé une traduction rapide :

Spoiler
Ce soldat napoléonien a survécu pendant deux mois avec une horrible blessure à la tête reçue dans la campagne de 1812.

Une fosse commune datant de l'invasion de la Russie par la Grande Armée de Napoléon a révélé qu'un soldat, qui a souffert d'une horrible blessure au visage au combat, aurait survécu pendant deux mois avant de succomber. Une étude en 3D du squelette nous a donné de nouvelles informations sur sa blessure et son aspect avant de la recevoir.

Dans cette étude publiée par le Journal International d'Ostéoarchéologie, une équipe internationale de chercheurs basés en France, en Russie, au Canada et en Allemagne détaille la blessure au sabre reçue par un soldat enterré dans la fosse commune de Kaliningrad. La capitale de la Prusse Orientale de l'époque a accueilli une grande partie des survivants de la désastreuse campagne de Russie à la fin décembre 1812.

La fosse commune a été découverte en 2006 durant un projet de développement immobilier et a été fouillée par l'Institut d'Archéologie de l'Académie des Sciences russe. Une douzaine de fosses communes contenant environ 600 corps sont localisées dans la zone.

Des boutons, des habits, des chaussures, des bottes et des pièces ont suggéré que ces corps étaient ceux de soldats napoléoniens de la Grande Armée et leurs os ont été étudiés à l'origine par les archéologues du laboratoire franco-russe LIA K181. Un squelette sur six a révélé de violents traumatisme dus à des blessures de guerre ou des amputations. Un squelette en particulier avait une blessure sérieuse au bas visage tout en montrant des signes de cicatrisation pouvait permettre de croire qu'il avait survécu un temps après l'avoir reçue.

Le squelette C2 issu de la fosse commune de Kaliningrad (Königsberg) est l'objet d'une nouvelle étude scientifique menée par Dany Coutinho Nogueira de l'université Paris Sciences et Lettres (regroupement notamment de l'ENS, l'institut Curie, les Mines, Dauphine, etc.) Le squelette a été identifié comme celui d'un jeune homme d'une vingtaine d'années au moment de sa mort. Il a été immédiatement constaté un important traumatisme qui lui a fracturé la partie gauche de la mandibule, ses os maxillaires et ses dents de devant.

L'équipe scientifique a utilisé un certain nombre de technologies non-destructives sur ce crâne afin de mieux comprendre le lien entre sa blessure et sa mort. Le CT scan (tomodensitométrie aux rayons X) a montré une certaine croissance nouvelle des os ce qui suggère que l'homme a survécu entre 6 semaines et 3 mois après avoir reçu la blessure à la face.

En utilisant un logiciel de modélisation 3D, l'équipe a retiré les parties résorbées de la fracture pour observer des petits morceaux d'os qui ont été déplacés par la blessure dans la mâchoire. Ainsi, les technologies modernes leur ont permis de disséquer virtuellement le crâne et reconstruire son aspect avant la blessure. Pour cette reconstruction, l'équipe a répliqué en miroir les os intacts de l'autre partie du crâne quand c'était possible. Quand ça ne l'était pas, ils ont utilisés des données sur l'aspect moyen des jeunes hommes français de l'époque.

« Les reconstructions 3D et le processus de restauration de la mandibule et du maxillaire nous ont permis d'obtenir un crâne virtuel entier » selon les chercheurs. Le logiciel leur « a fourni un modèle de face neutre, sur lequel nous avons ajouté les données et complété par une pigmentation réaliste et des détails de texture ».

Au delà de cette reconstruction, l'équipe scientifique a aussi été capable de se représenter le déroulé de la blessure. « La présence d'un fort et précis traumatisme exclue une simple cause accidentelle. La victime a probablement été blessée durant un combat avec les troupes russes. L'arme la plus probable pour produire ce type de blessure est un sabre lourd utilisé par la cavalerie de la période ».

Vu la localisation des fractures de la face, l'hypothèse des chercheurs évalue « la maxillaire comme l'endroit de l'impact initial. Ensuite, la perte de vélocité et d'énergie suite à cet impact a produit une fracture importante du corps de l'os mandibulaire droit ». Le soldat devant probablement être à cheval au moment de sa blessure étant donné que « la force du coup aurait été augmentée par la vitesse de rencontre entre deux soldat montés ».

Il est probable que le coup ait été donné par un assaillant droitier qui se tenait à gauche du soldat. « En l'espèce, la lésion correspondrait à un coup de sabre dit de taille, c'est à dire avec la lame du sabre causant une coupure impressionnante mais superficielle » Ainsi, la blessure fut sévère mais non létale.

La cicatrisation de la blessure suggère que le soldat ait été traité dans un hôpital militaire de Kaliningrad (Königsberg) proche de la fosse commune où la découverte a été faite. Il est probablement mort dans cet hôpital, peut être du fait d'une infection de sa blessure ou encore du typhus ou de la fièvre des tranchées, très répandus à cette période.

Cette courte étude d'un crâne du XIXe en utilisant des techniques du XXIe montre combien les archéologues peuvent apprendre sur le passé en utilisant des technologies non-destructives. L'analyse de Coutinho Nogueira et de ses collègues nous révèle les horreurs de la guerre et ses effets sur les vies et les corps des jeunes hommes du passé.
Bien que le nom de cet homme ne nous soit pas connu, les chercheurs nous affirment que « plus de deux siècles après sa mort, cette reconstruction faciale ramène le visage de ce soldat inconnu dans le présent ».
[close]
« Last Edit: February 06, 2019, 02:24:21 pm by Cara »

Offline Tardet

  • Lieutenant General
  • ***
  • Posts: 6005
  • Fidelitate et Honore
    • View Profile
  • Nick: Tardet
  • Side: Neutral
Re: Un article intéressant sur un hussard(?) dur à cuire !
« Reply #1 on: February 06, 2019, 03:57:11 pm »
Merci pour le partage et pour la traduction Cara!
Don't worry about what people think, they don't do it very often.

Offline Harford

  • Major
  • *
  • Posts: 2078
  • 8eMchl | 17eCplFo | 77yPfc | 5eBrg | 91stPte
    • View Profile
  • Nick: 91st_Mchl_Harford_Love
  • Side: Neutral
Re: Un article intéressant sur un hussard(?) dur à cuire !
« Reply #2 on: February 06, 2019, 07:47:34 pm »
pourquoi avoir supprimer (ou s'il l'a fait lui meme pq également) le post de draeker ? meme si son point de vue était clairement orienté je trouvais ca intéressant

mais oui petit article très intéressant, mais j'aurais une petite question, si certains pouvaient éclairer
c'est dit dans l'article que notre cher cavalier a probablement recu cette blessure lors d'un affrontement à cheval contre de la cavalerie lourde, or j'ai appris/lu à divers endroit que le choc entre 2 unités de cavalerie relève complètement du mythe puisqu'un cheval, même guidé, aura tjrs le réflexe de s'arreter avant le véritable choc frontal avec un autre cheval adverse, et donc que les combats de cavalerie se résumaient finalement à de très rapides et petites escarmouches : j'imagine que c'est comme ca que ce soldat a recu sa blessure, ou alors pas du tout et il en est autrement? il existait d'autres formes de combat entre cavaliers à l'époque?

Offline Draeker

  • Colonel
  • *
  • Posts: 2797
    • View Profile
  • Nick: IXe_1er_Cpl_Rufus_Kategorik
  • Side: Neutral
Re: Un article intéressant sur un hussard(?) dur à cuire !
« Reply #3 on: February 06, 2019, 11:16:12 pm »
pourquoi avoir supprimer (ou s'il l'a fait lui meme pq également) le post de draeker ? meme si son point de vue était clairement orienté je trouvais ca intéressant

Je l'ai supprimé moi-même. En relisant j'ai trouvé ça ridiculement inutile (et ridicule tout court) et c'était pour éviter un débat seul contre tous.  :P Mais j'en pense pas moins.
« Last Edit: February 06, 2019, 11:17:53 pm by Draeker »
[09/02/2019 à 12:28]
Cirion: Moi je veux juste jouer avec des gens que j'apprécie, j'en ai rien à foutre de vos délires militaires.

<3

Offline Harford

  • Major
  • *
  • Posts: 2078
  • 8eMchl | 17eCplFo | 77yPfc | 5eBrg | 91stPte
    • View Profile
  • Nick: 91st_Mchl_Harford_Love
  • Side: Neutral
Re: Un article intéressant sur un hussard(?) dur à cuire !
« Reply #4 on: February 07, 2019, 01:08:42 am »
pas totalement faux  ;D ;D
en vrai tu étais genre pas du tout nuancé, mais dans le fond tu avais pas entièrement tort

Offline Cara

  • French Language Moderator
  • Board Moderator
  • **
  • Posts: 3707
  • Former IVe_AdC
    • View Profile
    • TFD
  • Side: Union
Re: Un article intéressant sur un hussard(?) dur à cuire !
« Reply #5 on: February 07, 2019, 08:48:48 am »
Franchement je suis allé le lire dans les deleted posts Draeker et je pense que tu aurais du le laisser ! Je peux même le rétablir. Car ok c'est pas nuancé, c'est bien provocateur même en en rajoutant sur le gras supposé de Napoléon sans mentionner le tien mais c'est un point de vue qui ne manque pas d'un fond de vérité (à part pour le côté posé loin du danger de Napoléon, qui vu le nombre de mecs emportés régulièrement par des boulets dans son EM, était loin d'être oklm dans un Novotel). Mais sur le fond de dénoncer à quel niveau de souffrance ont été confrontés des jeunes de l'époque pour des campagnes futiles comme la Russie, tu as raison !

Enfin juste je comprends pas quand tu dis "Les petits patriotes d'aujourd'hui continuent de se masturber sur son histoire" vu que tu joues toi même à NW :p

pourquoi avoir supprimer (ou s'il l'a fait lui meme pq également) le post de draeker ? meme si son point de vue était clairement orienté je trouvais ca intéressant

mais oui petit article très intéressant, mais j'aurais une petite question, si certains pouvaient éclairer
c'est dit dans l'article que notre cher cavalier a probablement recu cette blessure lors d'un affrontement à cheval contre de la cavalerie lourde, or j'ai appris/lu à divers endroit que le choc entre 2 unités de cavalerie relève complètement du mythe puisqu'un cheval, même guidé, aura tjrs le réflexe de s'arreter avant le véritable choc frontal avec un autre cheval adverse, et donc que les combats de cavalerie se résumaient finalement à de très rapides et petites escarmouches : j'imagine que c'est comme ca que ce soldat a recu sa blessure, ou alors pas du tout et il en est autrement? il existait d'autres formes de combat entre cavaliers à l'époque?

Alors de deux choses l'une :

- oui les affrontements de cavalerie lourde étaient quasiment inexistants car inefficaces. Une cavalerie de choc est faite pour casser des lignes d'infanterie (ou de cavalerie légère à la limite) mais n'ont que peu d'utilité dans la confrontation : cela oblige effectivement les cavaliers à sortir leurs sabres lourds dans une mêlée de chevaux, ce qui en général était très aléatoire à manier... Par contre le choc entre deux unités de cavaliers DIFFERENTES était très courant et très efficace : il faut notamment aller voir l'anéantissement des Scots Greys de Ponsonby (dragons lourds) à Waterloo par une "prise en sandwich" entre les lanciers (4e, Jacquinot) et les cuirassiers (5/10e, Farine).

- en l'espèce on parle du contexte de la retraite de Russie où les unités étaient particulièrement dispersées et l'organisation absente. De nombreux affrontements de rupture pour obtenir le passage de l'armée ont eu lieu sans réelle stratégie autre que forcer le passage (Mayolarosalvests, Krasnoï...) d'où le fait que le restant des unités de cavalerie (3/4 des chevaux sont déjà morts en novembre) est lancé sur les Russes à contre-emploi. Donc là par exemple un cavalier quelconque contre un "lourd". Sans compter que à cheval ça pouvait très bien être un officier supérieur de ligne (mais un peu trop jeune)
« Last Edit: February 07, 2019, 12:47:55 pm by Cara »

Offline [BE] Wellington

  • Lieutenant Colonel
  • *
  • Posts: 3169
  • Leader of the 2e Régiment d'Infanterie Légère
    • View Profile
    • Forum of the IVe Corps
  • Nick: 2e_Maj_Wellington
  • Side: Neutral
Re: Un article intéressant sur un hussard(?) dur à cuire !
« Reply #6 on: February 07, 2019, 08:57:25 am »
pourquoi avoir supprimer (ou s'il l'a fait lui meme pq également) le post de draeker ? meme si son point de vue était clairement orienté je trouvais ca intéressant

Je l'ai supprimé moi-même. En relisant j'ai trouvé ça ridiculement inutile (et ridicule tout court) et c'était pour éviter un débat seul contre tous.  :P Mais j'en pense pas moins.

Moi j'aimais bien ton post  ;D

Super intéressant l'article en tout cas ! Merci Cara !

Offline QuinnML

  • First Lieutenant
  • *
  • Posts: 263
    • View Profile
    • King's German Legion
  • Nick: [KGL]1stHus_Crt_Quinn
  • Side: Union
Re: Un article intéressant sur un hussard(?) dur à cuire !
« Reply #7 on: February 07, 2019, 09:53:39 am »
Intéressant, merci
  • two Nr 9's, a Nr 9 large, a Nr 6 with extra dip, a Nr 7, two Nr 45 , one with cheese, and a large soda || Cluckin-Bell_Voland || Cluckin-Bell_Quinn ||
88p - Quinn [KGL_1st]

Offline Draeker

  • Colonel
  • *
  • Posts: 2797
    • View Profile
  • Nick: IXe_1er_Cpl_Rufus_Kategorik
  • Side: Neutral
Re: Un article intéressant sur un hussard(?) dur à cuire !
« Reply #8 on: February 07, 2019, 12:15:03 pm »
Franchement je suis allé le lire dans les deleted posts Draeker et je pense que tu aurais du le laisser ! Je peux même le rétablir. Car ok c'est pas nuancé, c'est bien provocateur même en en rajoutant sur le gras supposé de Napoléon sans mentionner le tien mais c'est un point de vue qui ne manque pas d'un fond de vérité (à part pour le côté posé loin du danger de Napoléon, qui vu le nombre de mecs emportés régulièrement par des boulets dans son EM, était loin d'être oklm dans un Novotel). Mais sur le fond de dénoncer à quel niveau de souffrance ont été confrontés des jeunes de l'époque pour des campagnes futiles comme la Russie, tu as raison !

Enfin juste je comprends pas quand tu dis "Les petits patriotes d'aujourd'hui continuent de se masturber sur son histoire" vu que tu joues toi même à NW :p

Imagine moi gras stp. Je le disais sans grossophobie, mais plutôt pour souligner son talent à regarder les autres écrire son histoire en étant pépère à regarder au loin. Pour ce qu'est des dangers auxquels étaient confrontés les officiers d'Etat-Major, je ne doute pas qu'ils étaient bien plus importants que ceux auxquels étaient confrontés les gros cons moustachus de 14-18 qu'on commémore au détour d'une Avenue Foch. Mais ça reste moindre par rapport aux mecs qu'ils envoyaient se faire massacrer pour de fausses idées. On ne peut, à mon avis pour ce qu'il vaut, pas commander sans avoir une réelle expérience et conscience de ce qu'est la première ligne. On ne pourrait avoir la légitimité, en sortant de l'Ecole de Brienne et en s'attirant les faveurs de la maîtresse du patron du Directoire, d'ordonner la mort des gens qui font l'erreur de nous suivre. Mais oui, la Russie c'est une gigantesque mascarade. On ne peut même pas attribuer à cette campagne le mérite d'avoir changer les consciences comme ça a été le cas en Italie ou en Allemagne (pour ce que ça vaut). Seulement celui d'avoir tuer, pour rien.

J'ai commencé le jeu à 15 ans, j'étais passionné par Napoléon et son épopée. J'ai aujourd'hui 21 ans, j'ai une vision tout autre de ce qu'est cette "épopée" et le sois-disant génie stratégique de Napoléon. Je continue d'être sur le jeu par ce qu'il est un support sur lequel je peux jouer avec beaucoup de gens que j'apprécie. Mais je continue avec mes conditions, à savoir pas de véritable hiérarchie dans mon régiment et une égalité totale entre ses membres. Je ne suis pas patriote car la nation française n'existe pas. J'espère que tu comprends mieux.
« Last Edit: February 07, 2019, 12:16:47 pm by Draeker »
[09/02/2019 à 12:28]
Cirion: Moi je veux juste jouer avec des gens que j'apprécie, j'en ai rien à foutre de vos délires militaires.

<3

Offline Harford

  • Major
  • *
  • Posts: 2078
  • 8eMchl | 17eCplFo | 77yPfc | 5eBrg | 91stPte
    • View Profile
  • Nick: 91st_Mchl_Harford_Love
  • Side: Neutral
Re: Un article intéressant sur un hussard(?) dur à cuire !
« Reply #9 on: February 07, 2019, 12:21:09 pm »
pourquoi avoir supprimer (ou s'il l'a fait lui meme pq également) le post de draeker ? meme si son point de vue était clairement orienté je trouvais ca intéressant

mais oui petit article très intéressant, mais j'aurais une petite question, si certains pouvaient éclairer
c'est dit dans l'article que notre cher cavalier a probablement recu cette blessure lors d'un affrontement à cheval contre de la cavalerie lourde, or j'ai appris/lu à divers endroit que le choc entre 2 unités de cavalerie relève complètement du mythe puisqu'un cheval, même guidé, aura tjrs le réflexe de s'arreter avant le véritable choc frontal avec un autre cheval adverse, et donc que les combats de cavalerie se résumaient finalement à de très rapides et petites escarmouches : j'imagine que c'est comme ca que ce soldat a recu sa blessure, ou alors pas du tout et il en est autrement? il existait d'autres formes de combat entre cavaliers à l'époque?

Alors de deux choses l'une :

- oui les affrontements de cavalerie lourde étaient quasiment inexistants car inefficaces. Une cavalerie de choc est faite pour casser des lignes d'infanterie (ou de cavalerie légère à la limite) mais n'ont que peu d'utilité dans la confrontation : cela oblige effectivement les cavaliers à sortir leurs sabres lourds dans une mêlée de chevaux, ce qui en général était très aléatoire à manier... Par contre le choc entre deux unités de cavaliers DIFFERENTES était très courant et très efficace : il faut notamment aller voir l'anéantissement des Scots Greys de Ponsonby (dragons lourds) à Waterloo par une "prise en sandwich" entre les lanciers (4e, Jacquinot) et les cuirassiers (5/10e, Farine).

- en l'espèce on parle du contexte de la retraite de Russie où les unités étaient particulièrement dispersées et l'organisation absente. De nombreux affrontements de rupture pour obtenir le passage de l'armée ont eu lieu sans réelle stratégie autre que forcer le passage (Mayolarosalvests, Krasnoï...) d'où le restant des unités de cavalerie (3/4 des chevaux sont déjà morts en novembre) est lancé sur les Russes à contre-emploi. Donc là par exemple un cavalier quelconque contre un "lourd".

d'acc merci bcp!

Offline Cara

  • French Language Moderator
  • Board Moderator
  • **
  • Posts: 3707
  • Former IVe_AdC
    • View Profile
    • TFD
  • Side: Union
Re: Un article intéressant sur un hussard(?) dur à cuire !
« Reply #10 on: February 07, 2019, 03:31:09 pm »
Spoiler
Franchement je suis allé le lire dans les deleted posts Draeker et je pense que tu aurais du le laisser ! Je peux même le rétablir. Car ok c'est pas nuancé, c'est bien provocateur même en en rajoutant sur le gras supposé de Napoléon sans mentionner le tien mais c'est un point de vue qui ne manque pas d'un fond de vérité (à part pour le côté posé loin du danger de Napoléon, qui vu le nombre de mecs emportés régulièrement par des boulets dans son EM, était loin d'être oklm dans un Novotel). Mais sur le fond de dénoncer à quel niveau de souffrance ont été confrontés des jeunes de l'époque pour des campagnes futiles comme la Russie, tu as raison !

Enfin juste je comprends pas quand tu dis "Les petits patriotes d'aujourd'hui continuent de se masturber sur son histoire" vu que tu joues toi même à NW :p
[close]
Imagine moi gras stp. Je le disais sans grossophobie, mais plutôt pour souligner son talent à regarder les autres écrire son histoire en étant pépère à regarder au loin. Pour ce qu'est des dangers auxquels étaient confrontés les officiers d'Etat-Major, je ne doute pas qu'ils étaient bien plus importants que ceux auxquels étaient confrontés les gros cons moustachus de 14-18 qu'on commémore au détour d'une Avenue Foch. Mais ça reste moindre par rapport aux mecs qu'ils envoyaient se faire massacrer pour de fausses idées. On ne peut, à mon avis pour ce qu'il vaut, pas commander sans avoir une réelle expérience et conscience de ce qu'est la première ligne. On ne pourrait avoir la légitimité, en sortant de l'Ecole de Brienne et en s'attirant les faveurs de la maîtresse du patron du Directoire, d'ordonner la mort des gens qui font l'erreur de nous suivre. Mais oui, la Russie c'est une gigantesque mascarade. On ne peut même pas attribuer à cette campagne le mérite d'avoir changer les consciences comme ça a été le cas en Italie ou en Allemagne (pour ce que ça vaut). Seulement celui d'avoir tuer, pour rien.

J'ai commencé le jeu à 15 ans, j'étais passionné par Napoléon et son épopée. J'ai aujourd'hui 21 ans, j'ai une vision tout autre de ce qu'est cette "épopée" et le sois-disant génie stratégique de Napoléon. Je continue d'être sur le jeu par ce qu'il est un support sur lequel je peux jouer avec beaucoup de gens que j'apprécie. Mais je continue avec mes conditions, à savoir pas de véritable hiérarchie dans mon régiment et une égalité totale entre ses membres. Je ne suis pas patriote car la nation française n'existe pas. J'espère que tu comprends mieux.

Fais attention j'ai l'imagination fertile ! Pour le coup si je te rejoins sur 14-18 pour les généraux, il ne faut pas généraliser ce schéma sur l'Empire et notamment ses débuts. Jusqu'au moment où il a fallu les renouveler en puisant dans la noblesse ancienne ou non, TOUS les généraux de Napoléon ont conquis leur légitimité par les armes : ils ont quasiment tous été des troufions en 1792. Pas des lieutenants sortis d'école mais de vrais sans-grades envoyés à l'abattoir des batailles révolutionnaires : Ney, Bernadotte, Murat, Soult, Davout, Oudinot etc. Et puis à l'époque les généraux et officiers payaient de leur personne en première ligne car leur légitimité reposait justement sur l'exemple qu'ils donnaient ! En attestent les multiples blessures de Ney/Murat ou la mort au combat des Lannes, Desaix, Poniatowski... Après que le général en chef ne soit pas en tête de ses hommes alors qu'il doit réfléchir à une stratégie entière c'est pas critiquable !

Tout ça est à dissocier des raisons politiques qui ont mis à feu et à sang l'Europe et saigné les campagnes françaises. Que ce soit des raisons défensives comme en 1789-1806 ou des raisons offensives légèrement mégalo en mode 1810-1813.

Je ne suis pas patriote car la nation française n'existe pas.

J'abdique #SainteHelene